Slider[Style1]

Style11

Style6

Style7[OneLeft]

Style8[OneRight]

Style2

Style3[OneLeft]

Style3[OneRight]

Style5

Style4

Style9[OneLeft]

Style10[OneRight]

Noël approche et les beaux livres envahissent les rayons. Seulement, il est parfois difficile de faire un choix entre ceux qui à première vue sont censés parler de la même chose mais forcément à leur façon. Car bien entendu, que cela soit pour offrir ou se faire plaisir, il n'y a aucun intérêt à acheter deux livres équivalents sur le même sujet à moins que comme moi, vous les collectionnez! Aussi, c'est avec un immense plaisir que je me suis acheté ces deux livres pour vous en parler et peut-être vous aider à faire un choix entre les deux.

Institut Paul Bocuse Versus Ecole Ferrandi


Avant toute chose, je tiens à préciser que j'ai volontairement utilisé un zoom macro pour les photos de cet article ce qui est à première vue totalement inadapté car cela provoque des effets de flous mais j'ai trouvé cela parfait pour protéger les droits d'auteurs des livres que je compare. En effet, ainsi vous ne pouvez pas lire les pages ni récupérer les photos mais vous avez uniquement une vue d'ensemble ce qui est justement le but recherché.


Présentation des livres :

Il s'agit tous les deux de gros livres, un peu comme une encyclopédie des bases de la cuisine certes française mais mis au goût du jour avec les influences mondiales en termes de produits et une cuisine moderne tout en préservant les traditions.  
Au niveau de la couverture de présentation, chez L'Institut Paul Bocuse, il y a une photo en noir et blanc (peut-être pour garder le côté sobre et traditionnel) avec un Meilleur Ouvrier de France Cuisine : Alain Le Cossec en pleine action d'enseignement avec 2 élèves (je pense même que ce n'est pas anodin que ce soit une femme et un homme), l'un regarde en attendant son tour, l'autre essaye de reproduire ses gestes. Le fait d'avoir mis en orange (comme un surligneur) des écritures sur la couverture, font qu'elles ressortent de façon à mettre en avant et à renforcer l'effet voulu avec la photo, celui de l'enseignement par un grand Chef. Ainsi, "250 techniques de chefs expliquées pas à pas en 1800 photos" et "L'école de l'excellence culinaire" donnent tout de suite un caractère sérieux et pédagogique à ce livre.
Chez L'Ecole Ferrandi, la couverture est très classique aussi. En effet, elle reste en noir et blanc mais au lieu d'avoir un effet bandeau comme son rival (qui rappelle d'ailleurs les récompenses culinaires de façon inconsciente) la partie noire est centrée pour mettre en avant le nom de l'école mis en majuscule. Ainsi, il s'agit de "FERRANDI, l'école française de gastronomie PARIS". Il est d'ailleurs intéressant de remarquer que la capitale est elle aussi mis en avant, il s'agit de la cuisine du bien manger à la française, celle enseignée dans leur école. Sur la partie haute de la couverture, on peut voir une petite toque de cuisinier, très discrète au centre puis toujours en majuscule "LE GRAND COURS DE CUISINE" et en bas en minuscule par contre "toutes les techniques pour réussir comme un chef". Par conséquent, là aussi le caractère pédagogique du livre ne fait aucun doute même s'il reste plus discret que l'autre sur son contenu réel.

Institut Paul Bocuse Versus Ecole Ferrandi

Le prix :

En retournant les deux livres, on s'aperçoit qu'ils sont tous les deux au même prix exactement soit 49,95 euros.
Certes, à première vue, cela peut paraître cher mais en réalité ce n'est pas du tout le cas car il s'agit véritablement de livres apportant une réelle connaissance à ceux qui les possèdent sur divers domaines de la cuisine. De plus, ils sont parfaits non seulement pour revoir ses bases, pour en découvrir en apprenant (car personne n'a la science infuse) et même essayer de vraies recettes gastronomiques ou des classiques de la cuisine française. Et, comme ils sont faits de façon pédagogique, même un débutant peut les utiliser car ils ont tous les deux des niveaux de difficultés selon ce que l'on désire et notre niveau de départ.
Pour moi, ils sont de très jolis livres qui valent leur prix avec de très jolies photos. Un merveilleux cadeau de Noël à offrir lorsque l'on est passionné de cuisine.

Les promesses :

En regardant l'arrière des couvertures ont découvre de la couleur derrière celui de l'Institut Paul Bocuse. En effet, ils ont mis 8 photos de leurs recettes gastronomiques en petit sous le nom de leur institut. Par contre, le fait d'avoir remis en orange (sur du blanc) "l'école de l'excellence culinaire" n'est pas selon moi un choix très judicieux car au lieu de ressortir, l'orange sur le blanc fait presque mal aux yeux! Néanmoins, c'est vite oublié par ces photos qui attirent le regard et nous dévoilent d'office des plats plutôt impressionnants. En lisant l'intitulé sous les photos, "Accueillez l'école de l'excellence dans votre cuisine et découvrez tous les secrets de la gastronomie française", on est certes impressionnés mais cela fait aussi un peu peur je trouve. En effet, sans même avoir ouvert le livre on peut se dire à ce stade si on est débutant que le livre n'est pas à notre portée, que les recettes vont être trop compliquées ou avec des ingrédients introuvables pour les gens "normaux"!
Puis, sur la bande noire qui fait le tour de la couverture il remettent les mêmes informations que sur le devant sur les techniques et le nombre de photos, histoire de rassurer. On apprend aussi qu'il y aura 70 recettes inédites de chefs et que les textes sont détaillés que l'on va aussi nous dévoiler des accords mets-vins et arts de la table. La mention "Le savoir faire des chefs est enfin accessible à tous" mis en majuscule et en orange (sur du noir!) est justement là pour nous rassurer sur nos capacités. Au cas où on douterait, "le bonheur est dans la cuisine", ce sont ces paroles de Paul Bocuse et sa signature qui nous réconfortent.
Sur l'arrière de la couverture de l'Ecole Ferrandi, alors qu'elle était très sobre sur le devant, on découvre aussi une photo au milieu. Il s'agit certes d'une photo en noir et blanc mais le fait qu'elle représente les cuisines de l'école avec plusieurs personnes en action, cela a un côté plutôt rassurant je trouve. En effet, c'est le côté apprentissage qui est mis là en avant. D'ailleurs, les premières écritures en haut de la couverture sont "APPRENEZ A CUISINEZ" et en majuscule "avec les professeurs de la grande école Ferrandi" en caractère plus petit mais lui aussi en majuscule. Et alors que l'on ne savait pratiquement rien de l'intérieur du livre sur la couverture avant, on nous dévoile alors que les professeurs vont non seulement nous enseigner leurs techniques avec des pas à pas en photos (1500 photos) mais que les recettes sont systématiquement proposées en 3 versions selon la difficulté. Puis, sous la photo, on découvre les noms de 30 grands chefs cuisiniers qui ont participé à l'élaboration du livre.

Les pages:

Si l'on compare le nombre de pages entres les deux livres, on s'aperçoit qu'en réalité il y a une petite différence en nombre de pages car le premier en a 717 et le deuxième 695. Néanmoins, ces 22 pages de différences ne sont pas significatives car le premier livre présente systématiquement des photos des produits dont il va parler et des photos plus détaillées des techniques. 
Je vous ai mis un exemple pris aléatoirement avec les pommes de terre pour mieux comprendre :

Institut Paul Bocuse Versus Ecole Ferrandi

Par conséquent, cela dépend des goûts de chacun, certaines personnes préfèrent lire plus et d'autres préfèrent visualiser les choses dont on parle même si bien entendu, dans le premier livre il y a aussi des explications, il ne s'agit pas que de photos. Mais les photos, cela prend plus de pages que les écritures.
Concernant la qualité justement des pages et de ces photos, on s'aperçoit qu'elles sont toutes les deux de très bonne qualité. En touchant les pages, même si elles sont lisses et brillantes dans ces deux livres, car ce sont de beaux livres de collection, on peut tout de même remarquer une petite différence de texture en faveur du premier. En effet, les pages de l'Institut Paul Bocuse sont plus lisses et brillantes que l'autre même si en y regardant de plus près on voit qu'ils ont été tous les deux imprimés en Espagne (il faut croire que cela est plus rentable).
De même, l'année d'édition des livres nous indique qu'il y a un écart d'1 an entre ces deux livres, l'Ecole Ferrandi ayant déjà sorti son livre de cuisine l'année dernière et celui de l'Institut Paul Bocuse venant récemment d'arriver dans les rayons. Cela nous permet du coup de mieux comprendre les petites différences qui existent entre les deux livres même s'ils parlent de la même chose, il est plutôt logique que le deuxième est cherché à améliorer la présentation ou à se différencier au niveau de ses recettes par rapport à son concurrent en rayon.

Le sommaire:

Institut Paul Bocuse Versus Ecole Ferrandi

Etant donné que ce sont tous les deux des livres nous enseignant les bases de la cuisine, il paraît tout à fait logique que le sommaire soit quasi équivalent. En effet, tous les deux vont tout d'abord nous présenter leur école puis ensuite nous montrer en quoi consistent les diverses techniques indispensables en cuisine. Il s'agit effectivement des bases, des œufs, poissons et crustacés, les diverses viandes y compris gibier, les légumes ainsi que les pâtes. Pourtant, il existe tout de même des différences d'approche dans ces deux livres.
Ainsi, dans l'Institut Paul Bocuse on ne parle pas des fruits alors que plusieurs pages y sont dédiées sur l'autre livre. Aucun dessert n'y est présent mais par contre ils ont rajouté des catégories inexistantes chez l'Ecole Ferrandi tels que les accords mets et vins et les arts de la table.
Tous les deux  mettent en pratique ces techniques par des recettes de chefs.

Le fond et la forme:

Institut Paul Bocuse Versus Ecole Ferrandi

Institut Paul Bocuse Versus Ecole Ferrandi

Les deux livres ont des pas à pas en photos détaillés sur les diverses techniques néanmoins, elles le sont visiblement plus avec l'Institut Paul Bocuse. En effet, c'est aussi la raison je pense de son plus grand nombre de pages, il y a visiblement plus de photos. Et certes, les photos sont toutes très jolies dans les deux livres mais personnellement j'ai une préférence aussi pour les photos des recettes de l'Institut Paul Bocuse. Ce qui m'attire dans leurs photos en faisant abstraction des recettes qu'elles représentent c'est que la vaisselle utilisée est vraiment très moderne et donne vraiment envie non seulement de manger la recette mais aussi d'avoir ce type de vaisselle chez soi (en forme de coquillage ou avec des matériaux modernes ou design ce qui nous rappelle aussi qu'en haute gastronomie les restaurant font souvent fabriquer leur propre vaisselle pour qu'elle soit unique). Chez l'Ecole Ferrandi, la vaisselle reste trop classique à mon goût.
Il est très intéressant pour ces deux livres qu'ils ai tenu compte du niveau en cuisine des personnes susceptibles de l'utiliser en permettant d'évoluer du niveau 1 à 3.
De nombreuses recettes sont effectivement à la portée de tous avec des ingrédients facilement trouvables en grandes surfaces. Néanmoins, il faut aussi savoir qu'au niveau 3 les recettes sont aussi plus sophistiquées non seulement d'un point de vue technique mais aussi du point de vue du budget nécessaire à leur réalisation et à la recherche des bons ingrédients si on ne veut pas utiliser d'équivalent (lorsqu'il en existe!) mais suivre la recette à la lettre.

Institut Paul Bocuse Versus Ecole Ferrandi

Ainsi, on se retrouve en niveau 3 avec une recette extraordinaire digne d'un palace "Goutte thon -chocolat" sur l'Institut Paul Bocuse, une recette d'entrée froide (rappelez-vous même s'il y a du chocolat il n'y a pas de desserts chez eux), c'est juste une recette "Whaou...!!!" avec la fumée qui s'échappe lorsque vous apportez le plat. Néanmoins, l'ingrédient secret c'est tout de même le "carboglace", certes on en trouve forcément sur internet ou en faisant un tour sur Paris mais personnellement moi qui ai l'habitude de passer du temps en cuisine commencer le repas avec ce genre d'entrée c'est risquer la catastrophe à moins que j'ai un majordome et des valets pour servir impossible de profiter du repas en imaginant le stress de vouloir être sûr de réussir.
Chez l'Ecole Ferrandi même en niveau 3 les recettes sont plus accessibles en terme d'ingrédients et tout de même très impressionnantes. Effectivement, si je sers (au hasard) les "poireaux au miso brun" comme sur la photo, il n'y a pas le charme de la fumée mais c'est très raffiné, moderne avec 0 stress ou de peur d'échouer et avec des ingrédients trouvés près de chez moi.

Verdict :

Après avoir comparé ces deux livres au final le choix est plutôt difficile car on ne peut pas vraiment dire de façon catégorique que l'un est réellement mieux que l'autre de façon significative.
En effet, tout dépend de l'utilisation que l'on veut en faire. Car on n'achète pas forcément un livre pour faire les recettes qu'il y a dedans aussi surprenant que cela puisse paraître. Moi même, si je n'aurais dû en choisir qu'un je pense que j'aurais pris celui de l'Institut Paul Bocuse juste pour sa jolie vaisselle et ses recettes hors de portée. Un livre pour rêvasser de ce que l'on ne peut pas avoir, pour voyager culinairement avec des recettes que l'on ne mangera jamais car je ne les ferais certainement pas. Un livre mis en valeur en haut de ma bibliothèque dans la catégorie de ceux qu'il ne faut absolument pas plier ou salir dans la cuisine, comme un objet précieux.
Pourtant, il aurait été plus judicieux pour moi de choisir le livre de l'Ecole Ferrandi si je ne devais en prendre qu'un car certes il me fait moins rêver mais c'est exactement le genre de livre que l'on feuillette pour ensuite se mettre en cuisine en essayant les recettes pour perfectionner ses techniques ou revoir ses bases. Et c'est justement ce pourquoi il a été créé.
Heureusement pour moi, j'ai les deux!

PUB

Print Friendly and PDF

A propos de A Prendre Sans Faim

Le blog A Prendre Sans Faim est un condensé des passions d'un couple : pour l'un la cuisine et la photographie, pour l'autre l'informatique et la vidéo.
«
Recette Suivante
Article plus récent
»
Recette Précédente
Article plus ancien

1 commentaires :

  1. Bonjour, j'ai reçu le Ferrandi en cadeau l'an passé, c'est une somme en effet. Il est un peu lourd à manipuler, mais le mien est déjà hérissé de plein de marques pages. Beaucoup à apprendre...merci à toi pour ce comparatif.

    RépondreSupprimer


Top

Prêt à vous régaler ?

Fermer

Abonnez-vous à la Newsletter de

A Prendre Sans Faim

et recevez toutes nos recettes